Communauté de l'Herbier de poésies

lundi 9 octobre 2017

Proposition 88, Uutai Olena


Tandis que les parutions se poursuivent un peu chaque jour autour de la proposition 87  "Un jour, une herbe",  je vous propose, pour vendredi prochain, d'écrire  votre ressenti après avoir écouté et regardé cette vidéo qui ne devrait pas vous laisser indifférents. J'espère que cela vous "branchera" mieux que la précédente proposition et que vous serez plus nombreux à participer.

Belle semaine à tous et à très bientôt. AD





UUTAI Olena, siberian shaman lady

Mother-Earth Song in Mariinsky Opera




Si la proposition 87 vous tente, n'hésitez pas, je pourrai intégrer votre page à tout moment.
Merci les brins de l'herbier, sans vous l'herbier n'est rien.






4 commentaires:

  1. J'ai eu un peu peur en écoutant la vidéo mais bien vite je me suis plongée dedans, ai déroulé celle-ci tout en écrivant... merci encore, JB

    RépondreSupprimer
  2. Une vidéo spectaculaire, merci Adamante, j'y pense, espérant ne pas tomber dans la banalité...

    RépondreSupprimer
  3. un imprévu qui je l'espère n'est pas trop grave.

    RépondreSupprimer
  4. Le chant de la Terre Mère

    Un son comme une vibration envoûtante et porteuse,
    un appel douloureux, une plainte douloureuse d'animal blessé,
    Le cri de la terre foulée.
    Un chant comme une émanation de la Vie,
    une vague montante,
    une cavalcade fougueuse et bruyante,
    une ronde folle dans des horizons déserts...

    UUTai,

    Cette femme est à elle seule un monde qui se raconte,
    une prêtresse liée à la terre-mère,
    porteuse libre d'un chant de rappel pour des hommes
    trop loin d'eux-mêmes, si loin de la vie qui les anime et les fait.

    Serge

    J'arrive trop tard pour participer à la page 88 de l'herbier, mais pas pour commenter cette vidéo écoutée plusieurs fois déjà.
    Les mots pourtant me sont venus bien tard, ce soir, enfin.
    Georges Semprun (l'Ecriture et la Vie) disait que les émotions ressenties parfois sidèrent et s'opposent à l'expression en mots. Je vois bien de quoi il parlait et ce qu'il voulait dire.

    RépondreSupprimer

Merci de vos commentaires - ils sont en attente de modération -