Communauté de l'Herbier de poésies

vendredi 6 janvier 2017

Découvrons la page 61


Avec un peu de retard, entre deux mouchoirs, voici enfin la page attendue
qui a maturé durant les fêtes.





 

Tu seras énorme et pataud
Tu ne répondras plus quand nous t'appellerons
Tu seras devenu sourd
Tu n'auras plus envie de te cacher dans des endroits impossibles
Tu ne bougeras que le moins possible
Je n'aurai même plus à t'interdire
Même si cela me plaisait secrètement beaucoup
De jouer avec mon stylo
Tu ne seras plus imprévisible
Se tairons les notes du piano
Tes beaux yeux bleus seront mi-clos la plus grande partie du jour
Sur tes rêves
Tu rêveras que lorsque tu étais plus jeune tu étais souple
Tu te souviendras que l'on te croyait au bout du jardin
Jouant à cache-cache avec le romarin
Mais non fripon tu étais derrière elle
Toujours sur ses talons
Tu n'espèreras plus le moment du repas
Tu n'auras plus faim
Tu supporteras mal les visites
Tu souhaiteras que les enfants s'en aillent vite
Pour reprendre le cours de tes songeras-tu à elle .... Elle sentait si bon
Tu ne sentiras même plus son parfum
Tu t'éteindras un jour sans crier gare
Tu délaisseras ton fauteuil préféré la cheminée sera orpheline
Je pleurerai
Je te mettrai en terre au pied du grand saule pleureur
Tu n'y grimperas plus
Et j'écrirai cette épitaphe
<< Tu reviendras, tu me l'as promis >>

Françoise   
 http://leblogdelavieillemarmotte.over-blog.com








Au bord du chemin
Soudain un brin d’herbe
M’interroge

Je ne comprends pas sa question
est-ce pourquoi, est-ce comment ?

Tu m’as cru faible
Pourtant je suis ici
Bien avant toi

Tu n’existeras plus
que je serai toujours là


Josette







Esprit du jardin

Mouvantes et alertes
Toutes papillonnantes
Elles ondulent du croupion
En revenant de l'école
Elles ont appris par coeur
La règle de trois
Le participe passé
La table de 9
Le théorème de Pythagore
Tout ce qui leur servira dans la vie
Un peu, beaucoup
Et pas du tout...



&



Fines herbes amies de la mousse
Une averse les ont surpris
Courbées et encapuchonnées
Herbes de rien
Herbes de vie
Flottant sous la brise
Elles mouillent les fourmis
Régalent les chenilles
Font tinter le jardin
Ravissent les lutins
Au petit matin

http://emprises-de-brises.over-blog.com






Au ras des pâquerettes
toute une vie minuscule :
La Vie Majuscule

image accueillante
sur mon clavier du lundi
doigts à la volée

©Jeanne Fadosi






Pace et salute per voi...

Entre le vert
De l'espoir
Et la déception
Qui l'a tarie...
Entre l'homme debout
Et l'homme qui se courbe
Se couche...
Être le blé en herbe
Plutôt que le brome...
Voir le bleu
Dans les nues
Voir le rose
A sa porte...
Que chaque matin
Se porte tel un dimanche,
L'avenir est chose floue
Le lendemain
Juste se devine,
Dieu en dispose...
L'herbe n'est point
Plus verte ailleurs,
Chaque retour du 25 décembre
Laisse espérer
Le meilleur des mondes
Mais c'est à nous
Adam et Eve
Qu'il incombe
D'en faire un paradis...


jill bill







Souffle de bise
Pour vent frais
Effluve d’un parfum
En murmure câlin
Accroche ton cœur à l’herbe des prés

L’air est léger
L’esprit volage
Caresse la brume

Sous le premier rayon du soleil
En espace vert
Le jardin est un voyage
Danse au son de tes rêves

Les elfes de la nuit s’estompent
Les fées s’abandonnent au jour
Éveille tes sens à l’aube naissante


ABC 








Épis fanés
Épiphanie
Ils ont foulé ces herbes
ils ont foulé le sable
ils sont venus de loin
ils ont dans les mains
le présent pour l'offrir au futur de l'enfant
Sous leurs pas
l'herbe sèche a baissé la tête
elle s'est prosternée
Ils sont passés
l'herbe a relevé la tête
des pousses vert tendre ont pointé
Espérance d'un renouveau
Le temps ne passe pas c'est nous qui passons. 
 
http://jama.e-monsite.com
jamadrou © 6 janvier 2017







" Une libellule, gracile ;  les  brins d’herbe sèche,
Herbe vivante parmi d'autres: infime différence,
Frrrt ! La vie a la transparence d’une aile".

Serge De La Torre

https://plus.google.com/u/0/+SergeDeLaTorre


Résiste !

Plus d'ombre, plus de vie, plus de cris.
Le silence ravive
la torpeur des jardins.
Sous ses cheveux défaits
la terre se craquelle.
Epuisée d'artifices
de chimie, d'irraison
son monde devient flou.
Le monde devient fou.
Le temps est contre nous
du ciel jusqu'aux racines.
Je t'en supplie:
" Résiste ! "

Balaline
  http://balaline.eklablog.com







Dernière représentation

Dernière représentation
au jardin
les herbes s’agenouillent
craquèlement de rouille
les feuilles
striptease des pommiers
un esprit solitaire
prend un dernier bain de soleil
méditation d’humus
une porte va se refermer
abandon d’aujourd’hui
distance vers demain
hier n’est plus
le magicien du temps
touche et transforme tout
l’instant n’a aucune mémoire.

Adamante Donsimoni





18 commentaires:

  1. La mémoire du temps
    se lit au jardin
    l'herbe folle devient sage
    L'hiver endort
    le printemps réveillera

    ABC

    Et toutes ses participations me plongent dans une douce rêverie, oubliant les désherbants pour ne sentir que l'herbe fraîchement tondue, et la saveur des plumes de l'herbier-poésie.

    RépondreSupprimer
  2. Bonsoir Adamante... Je connais plus d'une communauté d'écriture et bien celle-ci se distingue... un mot Bravo à tous, "chat" oui alors ! Merci à toi, au plaisir, jill

    RépondreSupprimer
  3. Délicatesse de ces herbes pensantes et murmurantes.
    en ce moment paralysées au jardin sous la froidure nécessaire sous nos climats.
    Mais qui rudoie la vie et nous fait user du mouchoir. Prends soin de toi adamante.

    RépondreSupprimer
  4. Un instant de plaisir Adamante...
    merci pour cet herbier et prends soin de toi

    RépondreSupprimer
  5. Je suis saisie d'admiration ! De véritables chef-d'oeuvres ! Un grand bravo du fond du coeur...
    Belle et bonne année pleine d'inspiration.

    Bon rétablissement Adamante.
    Bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je me demandais qui était lison83, mais j'ai trouvé. Merci de ta visite, et belle année à toi aussi.

      Supprimer
  6. Le flottement de tes fines herbes a porté des murmures qui nous enchantent, merci !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un commentaire qui fleure bon l'omelette aux fines herbes, miam !

      Supprimer
  7. Dans cet Herbier, en ce début d'année, de bien belles pages sont nées.
    Traces émouvantes d'une poésie lumineuse a déguster telle une galette mais sans modération.
    Bonne année à tous les poètes; qu'ils résistent entre peur et espoir au paradoxe de notre époque, oui, qu'ils résistent telles ces herbes simples offertes par Adamante.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. À déguster AVEC la galette, c'est encore mieux, non ? Merci, Jamadrou.

      Supprimer
  8. Je ne connaissais pas tous les poèmes... je découvre celui de Françoise, qui m'émeut énormément.
    Tous sont beaux, très, et j'ai déjà dit aux uns et aux autres mon bonheur de les avoir lus.
    Merci à tous pour cette page et à toi aussi pour cet herbier poétique qui me ravit.
    Passe une douce journée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il est très émouvant en effet. Une belle page encore. Belle soirée, Quichottine.

      Supprimer
  9. Encore matière à émotions, à réflexion, à rêves. C'est beau au seuil de la nouvelle année !
    ...............................
    https://youtu.be/fWH6ZZQaLdk
    A très bientôt

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Patricia Petibon, une grande maîtrise et une voix superbe. Merci de ce lien qui colle avec mon rhume ;-)) Françoise, à très vite.

      Supprimer
    2. J'ai beaucoup d'admiration pour Patricia Petibon ! Une bosseuse, douée, avec ce petit (ou grand) côté déjanté sympathique qui, pour moi, témoigne d'une grande liberté d'esprit ! Elle OSE plein de choses qui me ravissent ! Je l'ai découverte avec ce DVD French Touch Un spectacle avec lequel elle a séduit hors Hexagone je crois ? .........
      Pour le rhume, connais-tu Climarome du Docteur Valnet ? Pour moi, et celles à qui j'ai donné le tuyau, c'est souverain ! En ce moment chez moi, c'est aussi quelques gouttes d'odarome, même Dr Valnet, dans une coupelle d'eau sur mes radiateurs électriques, ça ne fait pas de mal et me rappelle le Midi .... Atchoum !

      Supprimer
    3. Je connais, j'ai une vraie valise d'Huiles essentielles, des aiguilles d'acupuncture aussi, je fais ce que je peux et me parfume, disons différemment que d'habitude ! ;-)
      Mais c'est quasi terminé, et j'ai même pu participer à mon stage de formation Dao ce week end, c'est dire !
      Mon activité retarde peut-être un peu le point final, mais bon, ce n'était pas la grippe.

      Supprimer
  10. coucou ! Ton rhume ne s'est pas compliqué au moins ? je fais des voeux pour que non, et te dis à bientôt pour la Page 62, quand tu le pourras !
    Pas nécessaire de publier ce com' .... comme tu le juges, tu es chez toi après tout ! Rire ! bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh, pas de problème pour publier, nous ne dévoilons pas nos secrets d'alcôve, alors... :))))

      Supprimer

Merci de vos commentaires - ils sont en attente de modération -